Archives de catégorie : Non classé

INVITATION D’ ISABELLE AVRAN 21 octobre 2017

Comme nous en avons l’habitude, pour clôturer notre journée d’AG du 21 octobre, nous avions invité Isabelle Avran pour une intervention suivie d’un débat.

 

tract isabelle 21-10-17

  conférence d’Isabelle Avran

A 20 heures, la salle se remplit pour la conférence d’Isabelle Avran, historienne et journaliste à Orient XXI. Dans un exposé d’une grande érudition, la conférencière rappelle que 2017 est l’année de trois sombres anniversaires : 1917 avec la déclaration de Lord Balfour autorisant un Foyer national juif  en Palestine, 1947 avec la partition de la Palestine par les Nations Unies, 1967 avec l’occupation de la Cisjordanie et de Jérusalem Est par les Israéliens, territoires pourtant reconnus par l’ONU pour devenir l’État de Palestine.

Dans la salle…

Aujourd’hui, tandis que les Palestiniens sont en train de surmonter leurs divisions et de privilégier la résistance par des méthodes non violentes, le gouvernement israélien amplifie la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est et s’ingénie à pourrir la vie des Palestiniens avec le mur, les check-points, l’accaparement des terres, les emprisonnements arbitraires, afin de rendre de plus en plus difficile la création de l’État de Palestine dont la légitimité est pourtant sans cesse réaffirmée par le droit international et les résolutions de l’ONU.

Isabelle Avran au micro

De longs applaudissements saluent cet exposé qui se poursuit par un dialogue avec la salle sous forme de questions et de réponses, ce qui conclut une soirée où les participants se trouvent renforcés dans leurs convictions pour défense de la justice et des droits du peuple palestinien.

 

 

Arrestation de Salah Hamouri

Aujourd’hui, 23 Aout 2017

Nous apprenons par un message d’Elsa Lefort, sa femme, l’arrestation de Salah Hamouri

MESSAGE D’ELSA LEFORT

« Salah Hamouri a été arrêté cette nuit à notre domicile de Jérusalem-Est par l’armée d’occupation venue en grand nombre le cueillir dans son sommeil. Comme souvent, les autorités militaires ne donnent aucun motif à cette arrestation et nous n’avons que peu d’informations au sujet de sa détention, il n’a pu contacter personne. Nous demandons à la France d’agir avec conviction pour protéger et obtenir la libération de notre concitoyen qui subit une fois de plus l’arbitraire israélien. »

L’arrestation de notre concitoyen – dont le seul crime est de résister à l’occupation et à la colonisation – est inadmissible et insupportable. Notre mobilisation doit être immédiate et massive. Les autorités françaises ne doivent pas laisser passer une telle infamie.

C’est la raison pour laquelle nous vous invitons :

– à laisser des messages sur le site du consulat général de France à Jérusalem en suivant ce lien:

https://jerusalem.consulfrance.org/Contactez-nous-par-mail

– et aussi Ministère des affaires étrangères à l’adresse suivante

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/mentions-legales-infos-pratiques/nous-ecrire/

en remplissant le formulaire avec comme objet « Français de l’étranger »

– ainsi qu’à la présidence de la République  http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/

 

Par ailleurs nous invitons :

  • chaque groupe local à transmettre le plus largement possible ce message auprès de nos partenaires et sympathisant.e.s
  • chaque adhérent.e à le diffuser autant que possible
  • chaque président.e.s de chacun de nos groupes locaux à écrire à la préfecture de son département pour transmission au président de la république

Le bureau national


Exemple de courrier (celui ci dessous vient d’être adressé au consul de France à Jérusalem, au ministère des affaires étrangères, à la présidence de la république et au préfet du 04) , au nom de la présidente de l’afps 04

 » Je vous écris au sujet de ce qui s’est produit aujourd’hui, au petit matin – l’arrestation de Salah Hamouri dans sa maison à Jérusalem-Est par les forces israéliennes. Aucun chef d’accusation ne lui a été signifié.

Comme vous devez le savoir, Salah est un ancien prisonnier, un citoyen franco-palestinien, un avocat juridique, un inlassable intervenant pour la Palestine et les luttes des prisonniers et aussi un père dont l’occupation israélienne a souvent refusé l’accès à la Palestine. De nombreuses organisations en France, ont fait campagne sans relâche pour sa libération lors de son emprisonnement antérieur et ont des relations profondes avec lui.

L’arrestation de notre concitoyen – dont le seul crime est de résister à l’occupation et à la colonisation –  est inadmissible et insupportable. Les autorités françaises ne doivent pas laisser passer une telle infamie.

Je m’adresse à vous pour vous demander de faire tout ce qui est possible pour avoir au plus vite des nouvelles de notre concitoyen, et obtenir sa libération dans les meilleurs délais.

Je vous remercie par avance de ce que vous pourrez faire.

Bien respectueusement à vous, »

 

 

prochain CA le 31 juillet

CA Salle du rez de chaussée, mairie des Mées 18h

Vous y êtes tous et toutes les bienvenu.e.s

Les CA se terminent par un repas partagé tiré du sac…

CA reporté. Les questions à l’ordre du jour, sont traitées par mail

Prochain CA le 4 octobre 17 à 19h

Journée de commémoration des dates anniversaires 1917 (déclaration Balfour), 1947 (résolution de partage de la Palestine par l’ONU), 1967 (guerre des 6 jours)

A MARSEILLE !

Après-midi du samedi 25 novembre organisé à l’initiative du groupe local AFPS Palestine 13
Avec des conférences (notamment par Sandrine Mansour), des expositions, de la musique, une table ronde, des textes, de la poésie, un buffet… Un après-midi de solidarité avec la Palestine.
Le groupe local 04 est invité à y participer en apportant son appui

Bientôt plus d’information sur cette page…

Fête de la solidarité à Digne 28 juin 2017

La Fête de la solidarité à Digne-les –Bains, samedi 28 juin aura lieu sur la place du Général de Gaulle, de 18h à 22h.
Vous êtes invités à venir discuter avec nous. Vous trouverez notre stand avec pétitions et tracts Boycott-Désinvestissement-Sanction. Ainsi que la vente de livres, documentation, huile d’olive, savon… Mais les transactions devront se faire en roues (monnaie locale de l’association SEVE la roue), à laquelle nous venons d’adhérer.

Prisonniers politiques en grève de la faim depuis le 17 avril 2017

    Les prisonniers ont cessé la grève après avoir obtenu l’assurance d’une amélioration de leur condition de détention

L’AFPS, engagée dans la Campagne internationale pour la libération de Marwan Barghouthi et de tous les prisonniers palestiniens, est solidaire de leur combat pour des conditions de détention conformes au droit humanitaire et contre la détention administrative.

41 jours de lutte, dans des conditions extrêmement dures, ont finalement contraint l’administration israélienne à négocier avec la direction de la grève et à accepter les demandes humanitaires portées par le mouvement.

C’est une victoire de grande portée obtenue de haute lutte par un combat exemplaire qui est celui de tout un peuple.

Nous sommes fiers de l’avoir soutenu et accompagné sans réserve depuis le début.

 

   AGIR D’URGENCE POUR LES PRISONNIERS POLITIQUES PALESTINIENS EN GREVE DE LA FAIM     aujourd’hui 38ème jour de gréve

Depuis le 17 avril, près de 1500 prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim. Cette grande action collective a été lancée par Marwan Barghouti, symbole de la résistance populaire contre l’occupation. Victimes de tortures, de traitements dégradants et de négligence médicale, les grévistes de la faim se battent pour leur dignité, pour le respect du droit international et humanitaire bafoué par l’Etat israélien. Au 38ème jour de grève de la faim leur état de santé se dégrade dangereusement.

L’emprisonnement massif est un outil de répression majeur des Palestiniens qui résistent à la colonisation de leur pays. Environ 500 d’entre eux sont sous le régime de détention administrative qui permet une incarcération sans procès ni inculpation. En Cisjordanie, plus de 40 % des hommes ont été emprisonnés depuis 1967, et toutes les familles sont touchées.

Alors qu’ils demandent la fin des tortures et mauvais traitements, l’amélioration des droits de visite, l’accès aux soins, l’abandon de la détention administrative, l’accès à des livres, le gouvernement d’occupation israélien leur répond par des mises à l’isolement, l’interdiction de visites, le pillage des cellules, des menaces de les nourrir par force, ce qui est formellement interdit par le droit international.

Il y a urgence : la France doit agir pour le respect de leurs droits et la satisfaction de leurs revendications.

Action complémentaire proposée par l’AFPS – Ecrire à la Présidence de la République

Le congrès de l’AFPS, réuni ce week-end, a été placé sous le signe de la solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim. Chaque jour qui passe accroît les risques pour leur santé et pour leur vie ; il y a maintenant urgence et nous devons intensifier notre action.

Le congrès a voté par acclamation la résolution ci-dessous pour leur apporter son soutien. Il appelle tous les Groupes locaux de l’AFPS et au delà les sympathisant.e.s, à manifester sous toutes les formes leur soutien aux grévistes, leur demande de libération de tous les prisonniers politiques, leur inquiétude suite à la dégradation de leur état de santé, leur soucis de l’application du droit international et des convention de Genève, leur désaccord suite au silence des grands média et des politiques…

Nous vous proposons d’utiliser les boites aux lettres sur les sites internet de la Présidence de la république et du ministère des Affaires étrangères pour leur adresser le texte de la résolution, et de demander à vos adhérents et sympathisants de faire de même. Pour écrire sur ces sites :
http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/mentions-legales-infos-pratiques/nous-ecrire/

Voici le texte du communiqué adopté par le congrès dont vous pouvez vous inspirer pour votre courrier

Le 6ème congrès de l’AFPS réuni à Saint-Denis les 20 et 21 mai 2017
salue la lutte exemplaire et héroïque des prisonniers politiques palestiniens engagés dans le mouvement de grève de la faim pour la liberté et la dignité lancé par Marwan Barghouthi le 17 avril.

Cette lutte exprime les aspirations de tout un peuple à la liberté et rassemble dans un même combat toutes les sensibilités politiques palestiniennes.

Devant l’aggravation de l’état de santé de prisonniers, qui pour beaucoup d’entre eux en sont à leur 35ème jour de grève, le congrès de l’AFPS s’adresse au Président de la République et au gouvernement pour que la France prenne immédiatement une initiative en direction des autorités israéliennes pour qu’elles fassent droit aux légitimes revendications des grévistes de la faim.

Il en va de la vie de ces hommes. Tout drame humain serait lourd de conséquences et éloignerait encore davantage toute perspective de paix.

             BRISONS LE SILENCE !  Ecrivez ! merci de penser à faire circuler dans vos réseaux….

 

LIBERTÉ POUR TOUS LES PRISONNIERS PALESTINIENS !

libererbarghouthi.prisonniers@gmail.com

Les revendications des prisonniers :

La fin de la politique d’isolement et la fin de la politique de détention administrative. Ainsi que

Concernant les familles :
restaurer la deuxième visite mensuelle, arrêtée par la Croix-Rouge internationale l’an dernier
instaurer des visites régulières toutes les deux semaines et augmenter la durée de la visite de 45 minutes à une heure et demie
ne pas empêcher les proches du premier et deuxième degré de visiter le prisonnier ; permettre les visites aux enfants et petits-enfants de moins de 16 ans et permettre aux détenus de prendre des photos avec leurs familles tous les trois mois
installer un téléphone dans toutes les prisons et les sections pour communiquer avec les familles.

La santé :
fermeture du soi-disant « hôpital de la prison de Ramleh », structure inadaptée et incapable de donner le minimum de soins nécessaires
mettre un terme à la politique de négligence médicale et instaurer des examens médicaux périodiques pour les prisonniers ainsi qu’ assurer la qualité des interventions chirurgicales
libérer les prisonniers malades, en particulier les personnes handicapées et atteintes de maladies incurables
permettre que des médecins spécialistes extérieurs à la prison soignent les détenus
ne pas faire supporter les frais de traitement aux prisonniers malades. Prisonnières :
répondre aux besoins et demandes spécifiques des prisonnières palestiniennes, concernant le transport vers les tribunaux ou les hôpitaux et leur permettre de rencontrer les parents et la famille sans barrière lors de la visite.

Le transport des prisonniers :
assurer un traitement humain aux prisonniers lors des transports
ramener rapidement les prisonniers au retour des cliniques ou des tribunaux, et ne pas les garder sur les points de passage
réorganiser les points de passage, et y fournir des repas aux prisonniers.

Autres demandes :
des canaux satellites adaptés aux besoins des détenus
permettre aux prisonniers de s’inscrire dans les universités israéliennes et de présenter leurs examens de façon officielle et selon un accord défini à l’avance
permettre l’entrée des livres, des journaux, des vêtements, de la nourriture et les affaires personnelles lors des visites
installer des climatiseurs dans les prisons, en particulier dans les prisons de Megiddo et Gilboa
réintégrer les cuisines dans toutes les prisons et les mettre sous le contrôle exclusif des prisonniers palestiniens,

 

A ce jour près de 7000 Palestinien

Prison de Hadarim

Mesdames et messieurs les parlementaires

Brisons le silence-prise de parole-BA_MH

 

 

25 mars 2014 action BDS pendant le marché de Sisteron

Nous étions 9 pour distribuer sur le marché de Sisteron. Petit marché, la distribution a été terminée un peu plus tôt que prévu suite aux intempéries !

Marché de Sisteron… Tentative de négociations !

Pour la 1ère fois, il nous a été reproché de ne pas avoir prévenu en amont la mairie. Et la police municipale nous a demandé de replier notre petite table pour recueillir les pétions et la très belle banderole … Nous apprenons la leçon. La prochaine fois, nous nous ferons femmes et hommes sandwiches !

Ce n’est pas parce que les choses semblent aller mal qu’il faut lâcher ! Au contraire, si nous nous engageons, c’est que la cause n’est pas gagnée d’avance, mais que nous sommes convaincus qu’elle est juste. Sinon, nous suivrions l’air du temps !

Donc, notre prochaine action BDS aura lieu sur le marché de Sisteron le samedi 25 mars de 9h30 à 12h

Comme d’habitude, nous aurons le matériel avec nous (table, tracts, pétitions, …) Il suffit de venir pour une présence active ! Nous comptons sur vous !

Merci de l’inscrire sur vos agendas et de venir !