Archives de catégorie : Boycott-Désinvestissement-Sanction

Tract tour cycliste 2020 AFPS 04

 2020.08.17 lettre aux 4 clubs cyclistes du 04

Tour de France 2020 ISRAËL HOLD-UP NATION


RV le samedi 29 aout à 9h30 devant le parvis de la mairie de Sisteron !


Une équipe d’Israël dans le Tour 2020, pour blanchir la politique israélienne ?

Pourquoi, alors qu’Israël, en annexant et colonisant illégalement la Cisjordanie et Jérusalem-Est, poursuit son objectif de faire disparaître la Palestine de la carte !

Le Tour de France aura lieu du 29 août au 20 septembre, Il passera le 1er septembre à Sisteron. Une équipe aux couleurs d’un État, baptisée Israël Start-Up, a été créée par le milliardaire israélocanadien Sylvan Adams, qui s’est offert la licence de l’équipe russo-suisse Katusha.
Ses objectifs sont sans ambiguïté ; il les a expliqués au journal Libération : « Présenter l’État hébreu comme une démocratie vibrante et robuste, un pays normal, sûr, ouvert et tolérant ».
Les modalités d’action précisées sur le site internet officiel de l’équipe Israël Start-Up Nation sont : « pour les coureurs, comme pour les membres du staff, d’agir comme des ambassadeurs de l’État d’Israël ».

Le Tour de France 2020 sera donc le théâtre d’une vaste opération de propagande pour faire oublier les crimes d’Israël contre les palestiniens !

Nos organisations membres du collectif Palestine 04 « urgence de la paix et du droit entre Israël et Palestine », tiennent à faire quelques mises au point face à cette entreprise d’instrumentalisation du sport cycliste pour blanchir cet État.
Nous ne mettons évidemment pas en cause l’existence de l’État d’Israël,
– Mais estimons qu’il est impossible de passer sous silence le sort que subit le peuple palestinien, dont les droits sont piétinés depuis maintenant plus de 70 ans.
– Tant que ces droits seront bafoués, tant que continuera le processus de colonisation et d’annexion de territoires par la force au détriment du peuple palestinien, Israël ne sera pas un État comme les autres, ce n’est pas « un pays normal, sûr, ouvert et tolérant ».
– Israël continue d’accélérer le vol des terres appartenant à des Palestiniens pour y implanter des colonies qui sont toutes illégales selon le droit international. Pour cela, des maisons et des cultures des Palestiniens sont détruites, des habitants palestiniens expulsés. Ces destructions et expulsions s’intensifient actuellement, le Premier Ministre d’Israël ayant le projet d’annexer, purement et simplement, des pans entiers du territoire palestinien conquis par la force en juin 1967. À ces violences et spoliations en Cisjordanie s’ajoute le blocus de Gaza (par air, par mer et par terre) qui enferme, étouffe économiquement et meurtrit une population de 2 millions d’habitants.

Pour ses divers crimes, l’État d’Israël a été condamné à de nombreuses reprises par des
résolutions de l’ONU, mais il n’en a jamais tenu aucun compte. Cet État s’est aussi doté d’une loi dite loi de l’État Nation du peuple juif (19 juillet 2018) qui instaure, officiellement, l’existence de deux catégories de citoyens, les Juifs et les non-Juifs, les premiers ayant tous les droits, les autres étant privés d’un nombre important d’entre eux. En clair, un gouvernement qui établit une situation d’apartheid !

Avec la participation de ACAT, AFPS 04, Palestine 13, Attac 04, PCF 04, FI 04, MAN, PG, Terre des Hommes, et le soutien des membres du collectif 04 « L’urgence de la paix et du droit » :                 Associations : Assemblée citoyenne de Manosque, Artisans du Monde, CCFD-Terre solidaire, Femmes Solidaires, LDH,  Mouvement de la Paix, Voix Prolétarienne ;                                           Partis politiques : EELV, Ensemble ;                                                                                                       Syndicats : CGT, Confédération Paysanne, FSU, SNUIPP, Sud Éducation.

 

30 mars « journée de la Terre », solidarité avec le peuple palestinien à Gaza… Une pétition en ligne « non aux drones tueurs israéliens

Pétition « Non aux drones tueurs israéliens pour contrôler les frontières européennes » que nous signons et transmettons à nos partenaires du collectif « Palestine 04 »

A l’occasion de la journée de la Terre et des 2 ans du début de la Grande Marche du Retour à Gaza, une large coalition européenne d’ONG, syndicats, associations de migrants… lancent ce lundi 30 mars une pétition pour dire STOP aux drones israéliens pour surveiller les frontières de l’Union européenne et contrôler l’entrée de migrants sur son territoire.

>> Signer la pétition

Depuis novembre 2018, l’Agence européenne pour la sécurité maritime (EMSA) a loué, par l’intermédiaire de la compagnie portugaise CeiiA, deux drones Hermes 900, appelés encore « drones tueurs » et fabriqués par {{la plus grande entreprise militaire d’Israël, Elbit Systems}}. Selon le contrat de location pour deux ans, pour un montant de 59 millions d’euros, les drones sont utilisés principalement pour mettre en place les politiques répressives anti-immigration de l’Union européenne. Les experts condamnent ce changement vers la surveillance aérienne en tant qu’il constitue une abrogation de la responsabilité de sauver des vies. Pire encore, les drones tueurs d’Elbit assistent Frontex et les autorités nationales en Grèce, où migrants et réfugiés ont été ciblés en mer à balles réelles.

Elbit Systems développe ses drones avec la collaboration de l’armée israélienne et promeut sa technologie en tant que « testée sur le terrain » — sur les Palestiniens. L’entreprise fournit 85% des drones utilisés par Israël dans ses assauts militaires répétés et son inhumain siège permanent de Gaza. Les drones Hermes ont tué les quatre enfants jouant sur la plage pendant l’attaque d’Israël sur Gaza en 2014.

Ces drones peuvent tuer mais ne peuvent sauver des vies.

Avec l’arrivée du printemps, les bateaux de migrants se multiplient à nouveau. Beaucoup seront surveillés par les drones tueurs israéliens, mais peu seront sauvés. Amal, une des milliers de réfugiés de Lesbos, accuse l’UE, disant que ces drones sont la preuve que l’Europe pense qu’il s’agit d’une guerre avec les migrants et appelle à une action d’urgence : « Elle nous tue et nous laisse mourir dans ces camps, tout comme Israël le fait avec les Palestiniens. » Mettons fin à cela !

Pendant ce temps, les Palestiniens se battent contre le coronavirus tout en souffrant des conditions sous-jacentes de l’occupation, du siège et de l’apartheid. La première annonce faite par le gouvernement israélien nouvellement constitué a été l’annexion imminente de grandes parties de la Cisjordanie occupée à partir du 1erjuillet. Tenons Israël pour responsable !

Nous voulons dépasser les 10.000 signatures au 15 mai – Journée de la Nakba, le jour où les Palestiniens renforcent la lutte pour les droits des réfugiés et où nous avons lancé la déclaration commune contre le rôle d’Israël dans la militarisation de sa politique migratoire – afin d’envoyer un signal puissant à l’UE juste avant qu’elle n’ait à décider du renouvellement de la location des drones tueurs et alors que Frontex insiste pour obtenir plus de drones ayant les mêmes caractéristiques. Nous avons besoin de soins de santé, pas d’actes de guerre !

S’il vous plaît, partagez ces visuels et demandez à vos contacts de nous aider à atteindre le chiffre de 10.000 signatures !

Elargissons la solidarité !
Demandez maintenant à l’Union européenne de cesser d’utiliser ces drones et de dépenser de l’argent du contribuable européen pour militariser ses frontières et la mer en signant la pétition.
>> Lire le rapport de la CECP et Stop the Wall sur l’utilisation de drones tueurs israéliens par l’Union européenne, au mépris de ses propres obligations en droit international

Partagez cette pétition par e-mail et sur vos réseaux sociaux ! Ci-joint vous trouverez des visuels que vous pouvez aussi partager et joindre à vos posts.

——

Pour aller plus loin : agir sur Twitter

Les Hashtags
#openborders #nodrones #worldwithoutwalls #militaryembargo #HealthcareNotWarfare

25 mars 2014 action BDS pendant le marché de Sisteron

Nous étions 9 pour distribuer sur le marché de Sisteron. Petit marché, la distribution a été terminée un peu plus tôt que prévu suite aux intempéries !

Marché de Sisteron… Tentative de négociations !

Pour la 1ère fois, il nous a été reproché de ne pas avoir prévenu en amont la mairie. Et la police municipale nous a demandé de replier notre petite table pour recueillir les pétions et la très belle banderole … Nous apprenons la leçon. La prochaine fois, nous nous ferons femmes et hommes sandwiches !

Ce n’est pas parce que les choses semblent aller mal qu’il faut lâcher ! Au contraire, si nous nous engageons, c’est que la cause n’est pas gagnée d’avance, mais que nous sommes convaincus qu’elle est juste. Sinon, nous suivrions l’air du temps !

Donc, notre prochaine action BDS aura lieu sur le marché de Sisteron le samedi 25 mars de 9h30 à 12h

Comme d’habitude, nous aurons le matériel avec nous (table, tracts, pétitions, …) Il suffit de venir pour une présence active ! Nous comptons sur vous !

Merci de l’inscrire sur vos agendas et de venir !

14.1.2017 Qu’on se le dise… Notre prochaine action de sensibilisation aux boycott des produits des colonies illégales aura lieu le samedi 14 janvier 2017 sur le marché de Manosque

Comme d’habitude, nous avons besoin de toutes les énergies et de toutes les petites mains pour mener cette action avec la plus grande visibilité possible !

RV à 10h sur la place de la mairie de Manosque.

Tracts et pétitions seront à votre disposition…

tract boycott recto

tract boycott verso

JE BOYCOTTE les produits vendus en France par Israël, mais qui proviennent des colonies illégales installées sur des terres palestiniennes

Depuis les années 1970, en violation totale du droit international, Israël installe des colonies sur des territoires d’où ont été chassés les habitants palestiniens, alors même que le Plan de partage de l’ONU en 1947 leur avait reconnu ces territoires.

En 1977, il y avait 400 colons en Cisjordanie. Selon l’ONG israélienne B’Tselem, ils étaient 475 000 colons en 2010, 531 000 en 2014, ils sont 570 000 depuis juillet 2016.

Stoppons ce mouvement qui s’accélère !

Le 23 décembre 2016, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté la résolution N° 2334 qui dénonce et condamne la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens occupés. Mais Netanyahou a immédiatement fait savoir à la collectivité internationale qu’il ne respecterait pas cette « mesure d’ingérence ».

De plus, la construction du mur de séparation et d’annexion bâti sur les terres des Palestiniens, les empêche de se déplacer, de cultiver et récolter, parfois, dans leurs propres champs. Donc de vivre de leur production. Les colons captent l’eau, parfois détruisent les cultures qui ont été isolées …

C’est pourquoi, je n’achète pas de produits venant de ces territoires illégalement occupés.

La décision du gouvernement français d’appliquer la réglementation européenne imposant un étiquetage spécifique aux produits issus des colonies du Golan, de Jérusalem-Est et de Cisjordanie doit être vraiment une réalité.

C’est tous les jours qu’Israël détruit la vie des Palestiniens

action BDS sur le marché de Saint Auban

Notre prochaine action de sensibilisation de la population suite à l’entrée en France et à la vente de produits difficilement « traçables », mais en provenance des colonies illégales D’Israël en Palestine, aura lieu le dimanche 23 octobre 2016 sur le marché de Saint Auban. Il y aura distribution de tracts et campagne de signatures de pétitions.

Nous avons besoin de toutes les énergies et que nous soyons nombreux pour que ce moment soit une réussite !

Donc, RV le 23/10 sur le marché entre 9h30 et 12h, nous serons visibles !

Action BDS du collectif Palestine 04 « urgence de la paix et du droit entre Palestiniens et Israeliens

Nous étions 10 pour notre action BDS du lundi 13 juin 2016 sur le marché de Forcalquier pendant 3 h.

Très visible toujours grâce à nos nouveaux panneaux et banderoles, bien installé sur le coté de la cathédrale, nous avons pu faire quelques rencontres intéressantes.

le 13 juin à forcalquier

Avec distribution de tracts « Je boycotte ».

  • 30 signatures d’une pétition pour la liberté d’expression et d’appel au boycott des produits des colonies.
  • 30 signatures d’une pétition pour demander l’application des directives de l’UE (de fin 2015) en France, relative à l’étiquetage des produits des colonies illégales.
  • 20 cartes postales à l’attention du ministre des affaires étrangères pour l’interdiction des produits des colonies israéliennes

 

Le tract : Je boycotte      boycotte verso

 

Lettre au ministre de la justice, garde des Sceaux Jean Jacques Urvoas

Le 20 novembre 2015 JJ Urvoas, alors président de la commission des Lois de l’Assemblée nationale avait adressé une Lettre-Urvoas-à-Taubira-20-11-2015, à ce moment là garde des Sceaux… Lettre condamnant assez clairement la circulaire « Alliot Marie – Mercier » et sa capacité à l’incitation à punir le militantisme BSD…

Aujourd’hui, au nom de l’AFPS 04 nous lui adressons un courrier pour faire appel à sa mémoire … Et qu’il abroge la circulaire maintenant qu’il en a la possibilité lui-même !

Lettre à Jean Jacques Urvoas 2016.5.25

Vous pouvez aussi vous en inspirer pour écrire en votre nom propre…

30 avril 2016 action de boycott par le collectif Palestine 04

RV place de la mairie à Manosque entre 10h et 12h pour distribution de tracts et signatures de pétitions (liberté d’expression citoyenne, entre autre pour la critique de la politique d’Israël ; « je boycotte et vous ? » ; application des décisions de la commission européenne pour l’étiquetage des produits des colonies)

Bilan :

Nous étions une dizaine de militants, pour 1000 tracts distribués et 120 signatures de pétition…

Je boycotte    je boycotte verso

le 30 avril 2016 sur le marché de manosque

le 30 avril 2016 sur le marché de Manosque