actualité 10 oct – 12 nov 2019

2 synthèse actualité 12 oct au 12 nov 19

COMPTE-RENDU CA DE 12 NOVEMBRE 2019

 LES MEES

 Transmis aux adhérent.es

B – présentation DE L’ACTUALITE EN PALESTINE

Informations de dernière minute :

12 novembre – On assiste à un embrasement à Gaza après l’assassinat ciblé par Israël d’un commandant du Djiad islamique dans la bande de Gaza. Les brigades du Djiad ont répondu par des centaines de roquettes envoyées sur le territoire israélien. L’armée israélienne a fermé tous les terminaux frontaliers de Gaza, réduit la zone de pêche et a commencé à bombarder l’enclave. Au matin du 14 novembre, on dénombre 32 morts à Gaza et une centaine de blessés dont plus de 30 enfants suite aux bombardements d’Israël… A suivre

I – PRISONNIERS

  • 5 novembre – Les deux citoyens jordaniens Heba Al-Labadi et Abdel Rahman Merei ont été libérés. Heba Al-Labadi, d’origine palestinienne, était en grève de la faim depuis 41 jours pour protester contre sa détention administrative, sans inculpation ni jugement. Elle a été arrêtée par les Israéliens alors qu’elle allait de Jordanie à un mariage à Jénine.

1-2– 30 octobre – La parlementaire FPLP Khalida Jarrar a été de nouveau arrêtée sans aucun motif dans la nuit du 30 octobre par un important dispositif militaire Elle vient d’être condamnée par le tribunal militaire de la prison d’Ofer à 8 mois de détention administrative. Plus de 275 organisations dans le monde demandent sa libération. Cette arrestation intervient seulement huit mois après sa libération au terme d’une détention administrative de vingt mois.

1-3Samer al-Arbeed a été arrêté mercredi 25 septembre. Il a été transféré à l’hôpital suite à de graves tortures dont il a été victime pendant son interrogatoire. Samer est le directeur financier de l’UACW (Union des comités de travailleurs agricoles) qui est le partenaire d’Experts Solidaires dans le projet porté par la commune des Mées et qui concerne l’alimentation en eau de Beit Ula et Dura.

II – GAZA 

2-1 – Un soldat israélien condamné à un mois de travaux d’intérêt général après la

mort d’un adolescent palestinien lors des marches du vendredi. Ce militaire, dont l’identité n’a pas été révélée, avait plaidé coupable pour avoir ouvert le feu sans ordre sur un adolescent palestinien, Othman Rami Halles, 15 ans, alors que celui-ci escaladait la barrière, sans arme, le 13 juillet 2018. C’est le premier procès lié aux « marches du retour » de Gaza, qui ont fait plus de 200 morts et 18 000 blessés depuis mars 2018.

            2-2 Mur marin : Israël veut empêcher les intrusions depuis Gaza par la Méditerranée avec la construction d’un mur marin. Le mur de pierres, béton et barbelés qui enserre totalement la bande de Gaza sur une soixantaine de kilomètres a été achevé début 2019 par un prolongement maritime de pierres et de barbelés entre Zikim (Israël) et la bande de Gaza, doublé d’une clôture et perpendiculaire au rivage, qui fait 200 mètres de long, 50 mètres de large et 6 mètres de haut.

2-3 – Fin octobre, M. Michael Lynk, rapporteur spécial à l’ONU sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967 a averti que la situation économique à Gaza ne cesse de se dégrader pour atteindre des niveaux « inimaginables ». Il a estimé que mettre fin aux 12 années de blocus par terre, mer et air de ce territoire devrait être la priorité de l’agenda mondial. Ce blocus n’est pas « qu’une tragédie, c’est une injustice, et une forme de punition collective, strictement interdite par l’article 33 de la quatrième Convention de Genève ».

III – COLONISATION

            3-1Feu vert au projet de téléphérique controversé à Jérusalem. Ce projet vise à

relier le mur des Lamentations à Jérusalem Ouest depuis l’ancienne gare de Jérusalem. La ligne de 1,4 km traversera les quartiers d’Abou Tor et la vallée de Hinnom, avant de faire escale au Mont Sion et de là, jusqu’à son dernier arrêt, le centre d’accueil de Kedem à Silwan. Depuis le centre de Kedem, les visiteurs se rendront à pied au Mur des Lamentations.

3-2 – Israël a démoli un nombre record de maisons à Jérusalem-Est Occupée en 2019, le nombre le plus important des 15 dernières années, rapporte l’association israélienne de défense des droits B’Tselem. Plus de 140 logements palestiniens ont été démolis, ce qui a causé le déplacement de 238 Palestiniens, dont 127 mineurs. Parmi les logements qui ont été détruits, 39 l’ont été par les propriétaires eux-mêmes, après qu’ils aient reçu d’Israël l’ordre de démolition, afin d’éviter d’encourir les frais de démolition par la municipalité.

3-3Les autorités israéliennes ont approuvé en octobre la construction de 2 342 nouveaux logements dans les colonies israéliennes en territoires palestiniens. Ces nouvelles annonces portent ainsi à 8 337 le nombre d’unités de logement approuvées dans les colonies israéliennes en territoires palestiniens depuis le début de l’année, soit une augmentation de 48 % en un an.

3-4 Le rabbin Moshe Yehudi, un militant octogénaire israélien et quatre étrangers ont été blessés au Nord de la Cisjordanie alors qu’ils apportaient leur aide à la cueillette des olives, lorsque des assaillants, arrivés avec des pieds-de-biche, sont allés brûler des centaines d’arbres.

IV – BOYCOTT

            4-1 – Oslo, la capitale de la Norvège, se joint à cinq autres municipalités norvégiennes et un conseil de comté de la Norvège pour interdire les biens et les services issus des colonies de peuplement israéliennes

4-2- Fin octobre, M. Michael Lynk rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967 a estimé que deux types de mesures pourraient être prises aujourd’hui pour apporter un peu d’espoir et de changement dans la situation palestinienne. La première mesure est de s’entendre sur une interdiction des exportations de tous les produits issus des colonies israéliennes. La seconde mesure est de compléter et de publier, dans un délai court et raisonnable et de manière transparente, la liste des entreprises impliquées dans les activités de colonisation

4-3 – Renoncement d’Egis à participer à l’appel d’offre sur le tracé d’une nouvelle ligne de tramway reliant la partie israélienne de Jérusalem aux colonies à l’Est de la ville, et appellent l’entreprise française à se retirer totalement du projet de tramway.

4-4 – 4 novembre – La Cour suprême israélienne a donné son aval à l’expulsion d’Omar Shakir, citoyen américain et directeur de l’ONG Human Rights Watch (HRW) pour Israël et les Territoires palestiniens. Il est accusé de soutenir le boycott de l’Etat hébreu. Il s’agira alors de la première expulsion de ce type en vertu d’une loi de 2017 autorisant l’expulsion des étrangers qui soutiennent le boycott d’Israël. Mais des personnes se sont déjà vu refuser l’entrée sur le territoire israélien en vertu de cette mesure.

V – INTERNATIONAL

5-1 – France – Résolution Maillard – 39 ONG demandent aux députés français le retrait de la résolution Maillard pour écarter définitivement la résolution Maillard, tant qu’elle maintient la référence à l’antisionisme et tant qu’elle n’exclut pas explicitement les exemples associés à la « définition IHRA ».

            5-2 – 9 novembre – Journée mondiale pour un monde sans mur.

5-3 – Affaire du Marvi Marmara. Le bateau battant pavillon comorien est arraisonné par l’armée israélienne le 31 mai 2010 alors qu’il se dirigeait vers la bande de Gaza. Bilan : 9 morts et 50 blessés parmi les passagers. Une plainte est déposée par les Comores auprès de la CPI. Refus de la Procureure de la CPI  à 2 reprises (2014 et 2017) d’ouvrir une enquête. Appel et demande de reconsidération en 2018 par la Chambre 1 avec fixation d’une date butoir au 2 décembre 2019 pour obtenir une réponse argumentée de la Procureure. Manifestation internationale à la Haye le 29 novembre 2019.

5-4 – Confirmation par la Cour de Justice de l’Union Européenne de l’obligation d’étiquetage des produits provenant des colonies. Cette confirmation intervient après le recours de l’Union Juive Européenne et de la société de vins israélienne PSAGOT qui exporte des vins provenant des colonies. Cette nouvelle décision devrait obligé la France à prendre position alors qu’elle s’en remettait au recours induit pour ne pas mettre en application la décision de l’UE.

VI – REVUE DE PRESSE

            6-1 – Site AFPS –  http://www.france-palestine.org/

6-2 – Palestine 13 http://www.assopalestine13.org/Revues-de-Presse-depuis-Septembre-2019.html

6-3 – Plateforme Palestinehttps://plateforme-palestine.org/