Tract tour cycliste 2020 AFPS 04

 2020.08.17 lettre aux 4 clubs cyclistes du 04

Tour de France 2020 ISRAËL HOLD-UP NATION


RV le samedi 29 aout à 9h30 devant le parvis de la mairie de Sisteron !


Une équipe d’Israël dans le Tour 2020, pour blanchir la politique israélienne ?

Pourquoi, alors qu’Israël, en annexant et colonisant illégalement la Cisjordanie et Jérusalem-Est, poursuit son objectif de faire disparaître la Palestine de la carte !

Le Tour de France aura lieu du 29 août au 20 septembre, Il passera le 1er septembre à Sisteron. Une équipe aux couleurs d’un État, baptisée Israël Start-Up, a été créée par le milliardaire israélocanadien Sylvan Adams, qui s’est offert la licence de l’équipe russo-suisse Katusha.
Ses objectifs sont sans ambiguïté ; il les a expliqués au journal Libération : « Présenter l’État hébreu comme une démocratie vibrante et robuste, un pays normal, sûr, ouvert et tolérant ».
Les modalités d’action précisées sur le site internet officiel de l’équipe Israël Start-Up Nation sont : « pour les coureurs, comme pour les membres du staff, d’agir comme des ambassadeurs de l’État d’Israël ».

Le Tour de France 2020 sera donc le théâtre d’une vaste opération de propagande pour faire oublier les crimes d’Israël contre les palestiniens !

Nos organisations membres du collectif Palestine 04 « urgence de la paix et du droit entre Israël et Palestine », tiennent à faire quelques mises au point face à cette entreprise d’instrumentalisation du sport cycliste pour blanchir cet État.
Nous ne mettons évidemment pas en cause l’existence de l’État d’Israël,
– Mais estimons qu’il est impossible de passer sous silence le sort que subit le peuple palestinien, dont les droits sont piétinés depuis maintenant plus de 70 ans.
– Tant que ces droits seront bafoués, tant que continuera le processus de colonisation et d’annexion de territoires par la force au détriment du peuple palestinien, Israël ne sera pas un État comme les autres, ce n’est pas « un pays normal, sûr, ouvert et tolérant ».
– Israël continue d’accélérer le vol des terres appartenant à des Palestiniens pour y implanter des colonies qui sont toutes illégales selon le droit international. Pour cela, des maisons et des cultures des Palestiniens sont détruites, des habitants palestiniens expulsés. Ces destructions et expulsions s’intensifient actuellement, le Premier Ministre d’Israël ayant le projet d’annexer, purement et simplement, des pans entiers du territoire palestinien conquis par la force en juin 1967. À ces violences et spoliations en Cisjordanie s’ajoute le blocus de Gaza (par air, par mer et par terre) qui enferme, étouffe économiquement et meurtrit une population de 2 millions d’habitants.

Pour ses divers crimes, l’État d’Israël a été condamné à de nombreuses reprises par des
résolutions de l’ONU, mais il n’en a jamais tenu aucun compte. Cet État s’est aussi doté d’une loi dite loi de l’État Nation du peuple juif (19 juillet 2018) qui instaure, officiellement, l’existence de deux catégories de citoyens, les Juifs et les non-Juifs, les premiers ayant tous les droits, les autres étant privés d’un nombre important d’entre eux. En clair, un gouvernement qui établit une situation d’apartheid !

Avec la participation de ACAT, AFPS 04, Palestine 13, Attac 04, PCF 04, FI 04, MAN, PG, Terre des Hommes, et le soutien des membres du collectif 04 « L’urgence de la paix et du droit » :                 Associations : Assemblée citoyenne de Manosque, Artisans du Monde, CCFD-Terre solidaire, Femmes Solidaires, LDH,  Mouvement de la Paix, Voix Prolétarienne ;                                           Partis politiques : EELV, Ensemble ;                                                                                                       Syndicats : CGT, Confédération Paysanne, FSU, SNUIPP, Sud Éducation.