4 juillet rassemblement à Digne #StopAnnexion

Nous étions une dizaine à Digne, entre 10h et 12h pour faire entendre notre opposition au projet illégal d’annexion d’une partie de la Cisjordanie par le gouvernement israélien.

Nous avons distribué 450 tracts informant sur la situation et collecté 64 signatures de lettre pour notre sénateur JY Roux et autant pour la députée E Fontaine-Domeizel qui n’ont pas dénier répondre à nos demande d’intervenir pour faire stopper ce projet.                            Salah Hamouri, n’a pas été oublié lors de ce rassemblement

A noter que la députée Delphine Bagarry a signé une lettre au président et une tribune parue dans « Le Monde », comme 120 autres parlementaires, demandant entre autres,  la reconnaissance de la Palestine et l’arrêt de l’importation des produits des colonies illégales…

 

 

 

 

Le journal « le Dauphiné Libéré » a publié un article sur ce rassemblement.

L’association France-Palestine Solidarité 04 a manifesté ce samedi 4 juillet à Digne-les-Bains son opposition à l’annexion d’une partie des territoires palestiniens occupés. Un projet du Premier ministre Benyamin Nétanyahou soutenu par le président américain Donald Trump. Sur le marché dignois, les membres de l’association ont distribué quelque 450 tracts expliquant la situation et les risques de cette annexion contraire au droit international. La présidente Mireille Sève annonce avoir recueilli ce samedi 64 signatures de lettres pour chacun des trois parlementaires des Alpes-de-Haute-Provence. Le sénateur PS Jean-Yves Roux et la députée LREM Emmanuelle Fontaine-Domeizel « n’ont pas encore répondu aux courriers » que leur a adressés France-Palestine Solidarité 04. L’association cite en exemple la députée Delphine Bagarry (qui a récemment quitté LREM) : « Elle a non seulement répondu à notre appel, mais elle fait partie des 120 parlementaires qui viennent d’adresser une lettre au président Macron et de signer une tribune demandant la reconnaissance de l’État de Palestine et des mesures contraignantes pour les produits et les entreprises venant des colonies illégales, pour l’État d’Israël.