Archives quotidiennes :

Urgence numéro 1 contre la menace d’annexion d’une partie de la Cisjordanie à partir du 1er juillet !

Nous vous proposons d’envoyer un message à vos parlementaires et de relayer à votre réseau personnel.

Pour information le département des alpes de Haute Provence,

la député Delphine Bagarry est déjà signataire d’un appel de 120 parlementaires

qui s’adressent directement à Élysée pour demander au Président de la république la reconnaissance de l’État de Palestine et des sanctions internationales face au projet d’annexion imminent d’une grande partie de la Palestine.. Une tribune reprenant leur demande doit être publiée dans le cours de la semaine prochaine.

Contre l’annexion : URGENCE 1 : écrire à nos parlementaires

C’est simple, c’est rapide, c’est efficace, c’est important ! Plus les parlementaires recevront de messages, plus les interpellations de l’AFPS et de tous ceux qui se mobilisent auront de force. Nous avons ce nouvel outil qui donne directement les noms et adresses des parlementaires en fonction du département, usons et abusons !

https://france-palestine.eaction.online/StopAnnexion

adressez-vous aux parlementaires de notre département pour qu’ils interviennent auprès du gouvernement afin que celui-ci décide, enfin, de prendre des sanctions contre Israël et sa politique criminelle de colonisation, d’occupation, d’apartheid et, aujourd’hui, d’annexion.

Il est très important qu’ils reçoivent un grand nombre de messages qui viendront en appui de toutes les autres démarches effectuées en leur direction.

C’est très simple et très rapide : trois minutes et quelques clics :

  1. Cliquer sur ce lien: https://france-palestine.eaction.online/StopAnnexion
  2. Choisissez votre département en faisant dérouler puis cliquer sur Continuer 
  3. Apparait alors la liste des députés et sénateurs du département. Ils sont tous cochés. À vous de choisir si vous vous adressez à tous ou pas (décocher selon votre choix ….)
  4. Remplir les cadres pour vous identifier. Vous n’êtes pas obligés de noter votre adresse. Le nom de la commune et le code postal suffisent.
  5. Répondre à la question posée au moyen de la petite flèche, à droite de la case. C’est une opération destinée à vérifier que vous n’êtes pas un robot
  6. Cliquer sur envoi …… et le message est envoyé aux parlementaires.

Ces adresses aux parlementaires constituent un volet très important de notre campagne contre l’annexion : si nous voulons obtenir des sanctions, il faut que le plus grand nombre de parlementaires pèsent sur Macron et le gouvernement. Dans tous les cas, ces messages seront utiles :

                               * Aux parlementaires qui ont déjà agi ou qui s’apprêtent à le faire, car ils ont besoin d’être confortés dans leur démarche. Nous leur montrerons que nous sommes nombreux à les soutenir et les encourager.

* À celles et ceux encore hésitants, pour les encourager à agir.

* À celles et ceux dont nous savons que nous n’obtiendrons rien, car cela leur montrera que leur soutien (déclaré ou implicite) à la politique d’Israël est désapprouvé par un grand nombre d’électeurs et électrices.

Cet acte de solidarité simple peut peser lourd dans la lutte contre l’annexion et la politique d’apartheid de Netanyahou.

PS : Vous pouvez voir l’ensemble de la campagne ici: https://www.france-palestine.org/Depecage-de-la-Palestine-arreter-Netanyahou