14.1.2017 Qu’on se le dise… Notre prochaine action de sensibilisation aux boycott des produits des colonies illégales aura lieu le samedi 14 janvier 2017 sur le marché de Manosque

Comme d’habitude, nous avons besoin de toutes les énergies et de toutes les petites mains pour mener cette action avec la plus grande visibilité possible !

RV à 10h sur la place de la mairie de Manosque.

Tracts et pétitions seront à votre disposition…

tract boycott recto

tract boycott verso

JE BOYCOTTE les produits vendus en France par Israël, mais qui proviennent des colonies illégales installées sur des terres palestiniennes

Depuis les années 1970, en violation totale du droit international, Israël installe des colonies sur des territoires d’où ont été chassés les habitants palestiniens, alors même que le Plan de partage de l’ONU en 1947 leur avait reconnu ces territoires.

En 1977, il y avait 400 colons en Cisjordanie. Selon l’ONG israélienne B’Tselem, ils étaient 475 000 colons en 2010, 531 000 en 2014, ils sont 570 000 depuis juillet 2016.

Stoppons ce mouvement qui s’accélère !

Le 23 décembre 2016, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté la résolution N° 2334 qui dénonce et condamne la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens occupés. Mais Netanyahou a immédiatement fait savoir à la collectivité internationale qu’il ne respecterait pas cette « mesure d’ingérence ».

De plus, la construction du mur de séparation et d’annexion bâti sur les terres des Palestiniens, les empêche de se déplacer, de cultiver et récolter, parfois, dans leurs propres champs. Donc de vivre de leur production. Les colons captent l’eau, parfois détruisent les cultures qui ont été isolées …

C’est pourquoi, je n’achète pas de produits venant de ces territoires illégalement occupés.

La décision du gouvernement français d’appliquer la réglementation européenne imposant un étiquetage spécifique aux produits issus des colonies du Golan, de Jérusalem-Est et de Cisjordanie doit être vraiment une réalité.

C’est tous les jours qu’Israël détruit la vie des Palestiniens